La laitue : histoire, variétés, culture…

La laitue : histoire, variétés, culture…

La laitue est un légume passe-partout, il existe une dizaines de variétés comestibles. Ce choix permet de cultiver et de récolter ce végétal toute l’année. D’ailleurs c’est la salade la plus populaire en France, elle est le cinquième légume le plus consommé.

FICHE TECHNIQUE DE LA LAITUE

Nom latin : Lactuca sativa L.
Famille : Astéracées
Type de plante : herbacée annuelle
Semis : en toute saison (suivant la variété de laitue)
Floraison : montée en graine si sécheresse, période estivales
Récolte : 10 semaines après le semis
Exposition : mi-soleil
Arrosage : abondant
Sol : sol frais, bien drainé, riche
Taille : de 20 cm à 1 m (lors de la montée en graine)

HISTOIRE ET BOTANIQUE

La laitue fût vraisemblablement cultivée dans le premier millénaire de notre ère. Son origine reste cependant incertaine car elle viendrait soit du Bassin méditerranéen ou du Moyen-Orient. Ce végétal était déjà cultivé au Moyen-âge mais aussi dans l’Antiquité par les Grecs sous une forme non pommée. Les Romains consommaient de la laitue avant les banquets pour s’ouvrir l’appétit.

Elle connue de fortes évolutions tout au long des siècles avec :

  • L’apparition des laitues pommées et romaines ;
  • Le début du forçage sous abris qui permet d’étaler les récoltes au XIIème et XVIIIème siècles ;
  • La récolte toute l’année avec l’apparition des cultures sous tunnels vers 1960.

La laitue est une plante annuelle herbacée possédant une racine pivotante épaisse et courte. Elle peut dépasser les 1mètre de hauteur lorsque celle-ci monte en floraison. Au niveau de son développement, il commence par une rosette de feuilles entières ou découpées. Elles sont à disposition lâches ou serrée (en pomme).  Le limbe des feuilles est vert clair à foncé et sa tige contient un suc laiteux blanc. Enfin, la tige florale porte des fleurs sessiles avec de nombreux capitules groupés en inflorescence. Chaque capitule a entre 7 et 25 fleurs ligulées jaunes et striées.

VARIÉTÉS DE LAITUE

L’on distingue un grand nombre de laitues classées en plusieurs catégories  de printemps et d’été, d’automne ou hiver et de variétés à forcer (ou de serre). Voici quelques variétés suivant les saisons.

Les variétés de printemps et d’été :
  • Pour commencer, les laitues pommées lisses, appelés aussi laitues beurre. Elles ont des feuilles lisses et blondes et une saveur fondante et douce. Ce sont des laitues classiques. On y retrouve les Appia, Novappia, Titan, Verpia, Divina, Sangria, Têtue de Nîmes, Prima, Peson, Gloire de Nantes, Lilloise, Blonde de Cazard, Kagraner Sommer.
  • Puis, les laitues batavias, blondes ou brunes ont des feuilles ondulées à frisées et croquantes. On retrouve les Blonde Paris, Rouge grenobloise, Great Lakes, Marsala, Dorée de printemps, Frisée de Beauregard.
  • Ensuite, les laitues romaines possèdent des pommes plus allongées avec des feuilles plus fermes. Elles sont croquantes avec un goût plus marqué. On y retrouve les Blonde maraîchère et Verte de Provence.
  • En enfin, les laitues à couper qui ne forment pas de pommes compactes. Leurs feuilles repoussent après une coupe partielle. On retrouve les Feuilles de chêne, Blonde à graine noire, Salad Bowl, Salad Bowl rossa.
 
Les variétés d’automne et d’hiver.

Comme précédemment il y a des laitues pommées. Au niveau des variétés ce seront les Val-d-Orge, Merveille d’hiver, D’hiver de Verrières, Grosse blonde d’hiver, Brune d’hiver ou Passion brune, Optima, Cambria.

Les variétés à forcer ou variétés de serre :
  • Pour commencer, les laitues pommées, On y retrouve les Arda, Averya, Magiola, Deci-minor, Ravel, Estelle, Ardito, Reine de mai à forcer.
  • Ensuite, les laitues batavias composées des variétés Flavia, Eglantine et

CULTURE DE LA LAITUE

La laitue aime le soleil mais non brûlant, de préférence positionnée mi-ombre pour les cultures estivales. Il faut un sol frais, drainé et riche en humus. Cette culture est facile et peut se faire aussi bien en pleine terre, pépinière et sur son balcon.

Laitues de printemps et d’été
Tout d’abord, les laitues de printemps et d’été restent deux à trois mois maximum en place. On peut commencer les semis en mars en pleine terre (février sous abri) puis successivement tous les 15 jours jusqu’à la fin juillet.  Ceci permet de renouveler les cultures. Bien respecter un rayon de 30cm et une profondeur de 1,5 cm environ pour les semis. Il faudra éclaircir les plans à partir de 2 feuilles. Récolte à partir d’avril-mai.

Laitues d’hiver  et d’automne
Ces laitues peuvent rester de 6 mois à 8 mois en place. On commence à semer en août en pépinière ou en pleine terre (pour les variétés à forcer). Il faut bien préparer le sol avant les semis. Comme les laitues de printemps, les semis sont réalisés de 1 à 1,5 cm de profondeur et sur un rayon de 30 cm entres les plans. Il faudra protéger les laitues en place avec des cloches ou des tunnels plastiques après la mi-septembre. Récolte à partir de novembre.

Au niveau des maladies et ravageurs ont peut citer :

  • La montée en graine en été ;
  • Le mildiou, champignon grisâtre sur la face intérieur des feuilles ;
  • La pourriture grise qui se manifeste au niveau du collet des plans ;
  • Les pucerons blancs des racines, colonie qui s’installent en fin d’été et automne (culture sous abri) ;
  • Enfin les limaces, pucerons verts, oiseaux qui peuvent dévorer les jeunes plants.

PRÉVENIR LA MONTÉE EN GRAINE : les chaleurs et orages sont synonymes de montée en graine. PASSEZ vos laitues à l’eau froide après un orage.

INTÉRÊT GUSTATIF ET CULINAIRE

Tout d’abord la laitue est un aliment idéal en phase de perte de poids. En effet, elle est très peu calorique et gorgée d’eau. La laitue est également riche en fibres qui favorisent le bon fonctionnement du transit intestinal. L’on peut aussi vanter ses propriétés diurétiques, apéritives (rappelez-vous les Romains !) et reminéralisantes car riche en potassium et calcium. Enfin, elle est riche en provitamine A, vitamines B9, C et en oligoéléments zinc et fer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souhaitez-vous être abonné aux commentaires de cet article (liste déroulante) :